09 juillet 2015

Vos messages 2015

Bonsoir à tous,

De 1956 jusqu'à 1957 j'ai eu le privilège de séjourner à Chavaniac car j'étais très malade. J'avais 10 ans et la coupure familiale fut terrible. Tout juste arrivé, ayant de la fièvre,on me transportait déjà à l'infirmerie..les souvenirs reviennent petit à petit..
Le dortoir, la classe d'école, les siestes, le grand réfectoire que l'on avait décoré pour Noël, les planeurs que nous construisions avec le Chef Soulier....qui le malheureux avait perdu le bras gauche à la guerre.
Passioné de cinéma, chaque mois que nous avions un film en 16mm, j'avais l'honneur de pouvoir projeter avec un Lapierre un petit film en 9.5mm que mon père louait pour cette occasion. Je me souviens combien j'étais content de pouvoir divertir tout le préventorium. Le jour de retourner à Clermont Ferrand avec ma famille fut encore plus terrible que mon arrivée. Tous mes amis me chantaient " ce n'est qu'un au revoir mon frère " et je sanglotais........ce ne fut pas un au revoir et quelque part
J'y ai pensé toute ma vie.
En 2012, je recevais un email du Docteur De Voogd qui nous a tous ou presque soignés. Il est devenu écrivain, à rédigé une autobiographie et raconté son histoire où il démontre le médecin malade et sa relation avec le monde médical de l'autre côté de la barrière. C'est un homme formidable.
Nous avons correspondu quelques temps et il m'a envoyé un DVD sur le préventorium où beaucoup d'entre nous vont se reconnaître !
Si l'un d'entre vous désire une copie, je me ferai un plaisir de vous l'envoyer peu importe où vous habitez sur la planète!
Je vis à Los Angeles depuis 30 ans, suis Franco Américain. Ayant commencé à travailler comme apprenti Tapissier en 1964, j'ai fondé une Company de fabrication de sièges et mobilier et je travaille toujours. Ma Company se nomme Classic Design et, est située à Torrance, banlieue Sud de LA.

Raoul Benasaya

Bonjour raoul,tres contente d,avoir des nouvelles d,un ancien malade de Chavaniac.Je suis Thérèse avec mon frére et ma soeur nous avons fait un séjour en 1961. oui oui je desire une copie du DVD sur le préventorieum c,est un grand plaisir.

Bonsoir Thérèse,
Vous êtes la première a me demander une copie du dvd! Bravo, vous avez gagné !
La copie sera en Dvd zone 1 format puisque je suis En California.
Si vous avez un dvd player multifonctions ça marchera en France, zone 2.
Envoyez moi vos coordonnées par mail: raoulb18@yahoo.com
Bien cordialement.

j ai fait un sejour avec ma soeur le souvenir c est le bisantenaire du general lafayette ou nous avons defiler avec une grosse chaleur et beaucoup tomber dans les pommes et tous ces traitements biz
josiane delacroi - email : diderot93@live.fr

 Bonsoir Patricia Le Moal,

Merci de votre courrier, et excusez moi d'y répondre si tardivement ;
Je suis une femme née fin 1950 ; ma mémoire me dit que j'étais aux Islettes en 1959/1960 ; je ne dispose d'aucun document se rapportant à ce séjour en sanatorium puisque ma mère a tout détruit... j'ai le souvenir intacte d'une fillette qui comme moi n'avait jamais de visite ; j'avais également les cheveux chatains, coupés au carré avec frange,
yeux bleus et corpulence longiligne.
Nous étions les 2 seules pensionnaires à subir le même sort, en isolement pour cause "d'une cutie virée" ; j'étais à 900 kms de ma famille monoparentale... j'ai 1 photo que je vais scanner et tenter de vous faire parvenir, en espérant que vous soyiez ma compagne de route !
Cordialement,
Dominique Barra
Dominique Barra - email : dmhb06@gmail.com

Bonjour, Quelques autres souvenirs me sont revenus ces derniers jours, je me rappelle qu'en arrivant avoir découvert que la salle de bain était commune, donc par conséquent, nous devions prendre nos douches toutes ensemble et cela m'a vraiment déplu, ensuite quand je suis arrivée au Lazareth (ou Nazareth), on m'a donné des draps pour que je fasse moi-même mon lit et on m'a appris à le faire au carré comme dans l'armée (ce que j'ai su plus tard), heureusement deux jeunes filles plus âgées que moi (j'avais 6 ans) m'ont aidé. La première nuit fût très difficile, j'ai pleuré toute la nuit car séparée de ma famille pour la première fois !! Comment avez-vous vécu vos premiers jours au Prévent ? Je recherche des anciennes de l'époque allant de septembre 1959 à septembre 1960. Dans l'attente de vous lire, bien cordialement. Patricia Le Moal.
Pat45 - email : patazou@gmail.com

Bonjour à tous les anciens et anciennes du Préventorium, J'aimerais retrouver des camarades ayant séjourné à Chavaniac pendant la période de septembre 1959 à septembre 1960, j'ai passé pas mal de temps à l'infirmerie car de santé fragile à l'époque et suis allée assez peu au dortoir (groupe les Abeilles il me semble ?), le médecin s'appelait Dr DE VOGD (j'ai conservé mon carnet de santé) qui, d'ailleurs par la suite a écrit des livres, mais pas sur Chavaniac à ma connaissance. Je me souviens d'une petite fille rousse très gentille, c'est à peu près tout pour l'instant, mais la mémoire peut revenir.....Au revoir, à bientôt sur CanalBlog j'espère. Patricia Le Moal
Pat45 - email : patazou@gmail.com

Bonsoir, Quand je suis revenue en 1978 et dans les années 80, je me souviens qu'un cahier était à la disposition des anciens du Prévent, j'y ai laissé un petit témoignage, peut-être pourriez vous le retrouver auprès du propriétaire des lieux de cette période, la Direction des affaires sanitaires et sociales, peut-être ? En espérant que vous pourrez les retrouver, bien cordialement, Patricia Le Moal
Pat45 - email : patazou@gmail.com

bonjour, (ex... Paulette boiron ardeche) en regardant des photos prises à chavaniac je réalise que je me suis trompée de date;j'étais au preventorium du 26 octobre 1961 au 30 juin 1962....merci pour tous les témoignages.....lus avec grand interêt sur le blog....
paulie - email : paulie.serrecourt@orange.fr

Oui en 1959/1960 la couleur est ocre orangé et s'ouvre du côté le moins large, avec le logo du dessin du château et préventorium, je suis toujours en possession de ce carnet de santé qui a été utile à mon médecin de famille ou spécialiste qui m'ont soigné jusqu'ici. Patricia
Pat45 - email : patazou@gmail.com

Bonjour, En lisant que vous aviez acquis un dégoût à jamais pour les betteraves rouges, pour ma part, le mien est pour les petits pois servis à toutes les "sauces" : soupes, purées, entiers seuls ou avec des carottes...etc, enfin c'était bien loin des petits plats de nos mamans, en plus je suivais un régime sans sel strict, je vous laisse imaginer le peu d'appétit que ces repas me donnaient. Un rassemblement des anciens du Préventorium, cela serait intéressant et sympathique, je ne sais pas encore si je serai disponible à cette date, personnellement je suis retournée sur le lieu en juillet 1978 et 83, le site correspondait bien aux souvenirs que j'en avais conservés, à part que c'était déserté par les enfants, les cheftaines...etc. En souhaitant bientôt vous lire, cordialement. P. Le Moal (09/50-09/60)
pat45 - email : patazou@gmail.com

Bonjour Dominique Barra, J"ai séjourné au Préventorium de septembre 1959 à septembre 1960, comme votre prénom est mixte, pouvez-vous me préciser si vous êtes une femme ou un homme, comme nous étions séparés entre filles et garçons. j'étais dans le groupe des filles dans la section "les Abeilles" je crois, mais j'allais très souvent à l'infirmerie :-p Il est vrai que nous avons des souvenirs tristes, comme par exemple la séparation d'avec notre famille, les cheftaines pas toujours sympathiques, mais d'autres plus sympathiques, les promenades, les visites familiales au parloir, la kermesse, le spectacle de Noël avec la projection du film "Sissi" et les petites anecdotes du dortoir, quant à la cantine : beurk, enfin pour moi en plus je suivais un régime sans sel. Je m'appelais à l'époque Patricia Le Moal, j'avais gardé les cheveux longs châtains et les yeux verts. Dans l'attente d'une réponse, cordialement Patricia..
pat45 - email : patazou@gmail.com

Bonjour a tous, j'étais à Chavagniac en 1962 mais a part quelques photos...je m'appelle Mathieu Ginette et j'avais à l'époque 6 ans. Ravie de trouver ce blog et amitiés à tous
mado - email : bleunil@hotmail.fr

Je lis toujours avec attention les message sur Chavaniac. Moi aussi, j'ai acquis là bas un dégoût à jamais pour les betteraves rouges...
Je suis retourné plusieurs fois là bas et fais visité les lieux à nombres d'amis, racontant à chaque fois des évèments tels que ceux que vous relatez.
Je me suis pris souvent à imaginer un grand rassemblement des "anciens du Prévent", Maintenant que la plupart sont certainement retraités, cela devrait être possible...
Allez, je lance l'invitation on se retrouve tous là bas le 14 juillet 2016... avec le maximum de photos, documents, objets etc etc...
Qui suit ?
J. Ledys, (vers les années 60 ???)
Jacques Ledys - email : jledys@henner.com

Bonjour Paulette,
Cela me semble incroyable et pourtant, je me souviens de cet événement particulier.
Je m'en souviens même très bien, ce petit garçon c'est moi. Au menu c'était du poisson et j'ai eu un haut le cœur,un dégoût. Les repas aux lentilles cuisinés de toutes les façons m'ont également dégoûtées à jamais. Je me souviens d'une cheftaine avec des cheveux roux .Je pense que mes souvenirs vont revenir petit à petit,qu'ils soient bons ou moins bons.
Voila un retour dans le passé pour moi si loin et qui a marque une partie de mon enfance durant quelques mois.
A bientôt de vous lire avec plaisir
Cordialement
David SBERNA
SBERNA - email : david.sberna@sfr.fr - http://sfr

Bonsoir, je m'appelle Bruno Boisson, j'ai séjourné à Chavagnac entre 1965 et 1968 ?, je n'ai pas de photos ni de documents ; quelques souvenirs : je n'ai pas fait de scolarité ( été seulement ?), je me rappelle d'un cinéma dans une grange, des myrtilles abondamment consommées, que j'ai fait un séjour à l'infirmerie, d'une fête foraine avec un manège où il y avait un char ( reproduction )...merci pour votre blog, peut être que d'autres souvenirs surgiront...
BB - email : bruno33boisson@gmail.com

 

Bonjour,
Je vais régulièrement sur le blog que vous avez mis à disposition pour le Préventorium de Chavaniac.
Je m'appelle Francisque FOURNY, et j'y ai séjourné du 28 décembre 1968 au 17 août 1969.
Ces dates sont curieusement demeurées ancrées dans ma mémoire. Sans doute parce qu'elles ont marqué une période tellement forte de la fin de mon enfance.
J'étais au Latta. J'avais 15 ans lors de mon départ.
J'ai pu y passer le Brevet grâce à la formidable aide de Madame RIGAL et de Madame SALESSE (j'ai en effet travaillé le programme de 3ème sur les 2 trimestres qui restaient, l'automne 1968 s'étant déroulé en milieu hospitalier). J'étais le seul 3ème.
Outre celui de ces deux merveilleuses enseignantes, les visages qui me reviennent sont ceux du Chef Soulier (il a dit à mes parents en fin de séjour que c'était son 2ème bras qui partait...), d'une cheftaine dont j'ai oublié le nom et qui était assez dure et vexante.
Je me souviens de garçons du groupe, dont j'ai pour la plupart également oublié le nom.
Il y avait un jeune d'origine portugaise qui recevait l'équivalent du France Football portugais (O baloa ou quelque chose comme ça). Nous avions des conversations permanentes sur le foot...
Il y avait aussi un jeune d'origine maghrébine qui adorait la chanson, et je me souviens d'émissions de télé dans le dortoir en soirée avec Joe Dassin et "Siffler sur la colline"... Nous passions du temps à lister tous les deux les airs de l'époque ...
Il y avait un jeune d'origine israélite, et j'ai découvert ébahi la rivalité juif - musulman même au niveau d'enfants de 14 ans... Je conversais régulièrement avec lui, ainsi qu'avec 2 jeunes originaires d'Afrique du Nord.
Il y avait 2 frères d'origine vietnamienne ...
Durant l'été, venaient en séjour quelques jeunes qui complétaient le groupe durant les 2 mois. Je me souviens très nettement d'un jeune originaire de l'Ouest, venu avec ... 2 couleuvres depuis chez lui (il adorait la forêt et la nature). Il les sortait chaque jour sur l'herbe. Je passais beaucoup de temps à discuter avec lui. Ce souvenir incroyable et assez merveilleux est en complet décalage avec les normes d'aujourd'hui.
J'étais autorisé à avoir un transistor (dû à mon âge sans doute), et je me revois très nettement sur le seuil du Latta découvrir "Tous les bateaux" de Polnareff ou "Le Métèque de Moustaki", qui passaient très souvent après ... le jeu des mille francs.
Je me souviens également des premiers pas de l'homme sur la Lune, que le futur Dr FARGET (ou FARGETTE) qui nous encadrait durant l'été nous avait autorisé à regarder en direct à la télévision.
Je me souviens du réfectoire dans lequel nous étions servis par 2 frères dont l'un avait un caractère excécrable, l'autre étant plus bonhomme. Quoiqu'ils fassent, ils le faisaient en courant. Je me remémore les poireaux en vinaigrette à chaque entrée du repas de midi ... que je détestais.
Je me souviens de beaucoup d'autres choses, des cabanes dans la forêt, des échanges de regards avec les filles (adolescence oblige).
Je me souviens que le temps paraissait interminable, que l'on risquait d'être "prolongé", c'est à dire que le séjour pouvait se prolonger de quelques mois.
Voilà quelques mots qui replongent à la sortie de mon enfance dans un contexte si particulier.  
Bien cordialement.
Francisque

 

 

 

Posté par brunelli à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]