Bonjour,

        Nous avons séjourné au préventorium avec ma sœur (elle au château, moi dans l'établissement moderne) de la mi-Mars à la fin Septembre 1944, en tant qu'enfants des Bouches du Rhône pour lesquels la Haute-Loire était zone d'évacuation en prévision du débarquement. A mon arrivée, avec d'autres enfants, nous étions isolés des autres pensionnaires, pendant quelques semaines, dans un lazaret où nous demeurions et où les cours scolaires nous étaient dispensés. La première photo montre l'arrière du Lazaret avec mes camarades et notre moniteur. La deuxième photo, postérieure me représente en compagnie d'une de nos infirmières, dont j'ai malheureusement oublié le nom.

Cordialement

Jacques EYGAZIER